Mes courses officielles,  Sports,  Triathlon,  Vidéos

Mon Premier IRONMAN 140.6

CR ——> 📍IRONMAN VICHY 140.6

Partie SWIM 🏊‍♀️ 1/3


Debout 5h, on a fait un gros dodo 💤 on prends le temps de prendre un dej’ de l’espace en faisant le Métier évidement !! Il va nous en falloir de l’énergie ⚡️ pour cette journée de pure folie.

6h nous voilà sur le site de l’ @ironman_france , des milliers de Triathlètes sont déjà présents et moi je me sens comme perdue au milieu des requins de la discipline 😱. Je pense à @doculmifolius qui se posait exactement la même question que moi au même instant il y a quelques mois… « mais qu’est ce que je fais là ? » , j’ai peur 😳, pourtant je sais que je suis prête, j’ai nagé, roulé et couru depuis des mois… mais c’est plus fort que moi je suis envahie par l’émotion et je lâche quelques larmes en croisant ma @petit_gouter !! Je me place dans le SAS de départ et je n’ai plus qu’à attendre.


6:50 TOP DÉPART !! Mon @baptiste_triathlete partira dans les premiers je pense beaucoup à lui, je sais qu’aujourd’hui il va se donner à fond et ne rien lâcher, je suis alors de nouveau remplie d’émotions et je craque encore 🙄. J’attends mon tour patiemment et je me rapproche dangereusement de ce BIP qui va lancer ma course !


BIP 📣
GO c’est parti, je descends gentiment dans l’eau, pas question de perdre les lunettes des la première seconde de course 🙈. Et bien j’y suis, dans ma tête ça fuse dans tous les sens, j’essaie d’oublier un peu tout ce qui se passe autour de moi et je me concentre sur ma respiration et mon passage de bras, j’ai déjà hâte de sortir de l’eau et d’enfourcher mon vélo 🚲 😅. Je sais que ce n’est pas la partie dans laquelle je suis à l’aise mais je sais également que je n’ai pas le choix…


Une natation qui fera parti des pires de l’année 1h34 alors que je visais 1h20 mais je n’ai aucun remords et je suis fière même d’avoir su malgré tout mon calme et ma fraîcheur avant de pouvoir débuter les parties dans lesquelles je suis les plus à l’aise ! 15 min c’est pas rien à rattraper j’ai intérêt de faire un beau vélo 🚴🏻‍♀️🚀. •

Après avoir fait un pipi dans l’eau (bien évidement ça me prendra moins de temps que de m’arrêter sur le velo alors j’en profite quelques brasses et un pipi juste avant de sortir)
Je sors alors à toute allure, je vois mes proches, ils sont là ils hurlent mon nom et me redonne une énergie de folie. Je suis heureuse d’être là, je souris et kiffe chaque instant.
Merci pour tout ça 🙏🏻.


Partie BIKE 🚴🏻‍♀️ 2/3

Je suis en pleine transition, presque tout le monde marche, mais moi j’ai déjà perdu assez de temps dans l’eau alors je suis une vraie fusée 🚀 plus rien ne m’arrête, j’ai hâte d’enfourcher mon vélo.
Je récupère alors mon sac de transition et je m’aperçois que tous les bancs sont pris, je ne peux pas m’asseoir… tant pis j’enlève ma Combi à tout allure et enfile mon dossard, mon casque sur la tête et mes chaussures dans la main, je cours jusqu’à mon vélo et j’entends encore tous mes proches m’encourager, j’ai l’impression d’avoir des ailes.
J’ai pris le risque de ne pas ajouter de K-Way , je vois les autres s’équiper j’essaye de rester concentrée. Je dois rester en accord avec mon choix et ne pas trop réfléchir… 🤔
J’entends beaucoup de monde crier mon nom c’est affolant ça fait presque flipper… 🤪



Enfin cette ligne Je monte le cul sur mon vélo 🚴🏻‍♀️ et je me dis: «  ça y est c’est parti 180 km de vélo, tu les as déjà fait Séverine et même tu aimes ça alors au boulot à toi de faire le travail et ne pas craquer ». Je prends tout de suite beaucoup de plaisir, je double pas mal de monde ça me remet en confiance. Les kilomètres défilent et j’ai toujours le sourire 😃, une seule chose me trotte dans la tête, rentrer le plus vite possible et revoir leurs sourires et sentir leur fierté.
Au kilomètre 30 un brouillard 🌫 de folie, je me dis bordel j’avais pas froid jusqu’à maintenant, qu’est-ce qui vient foutre là ce brouillard? Les kilomètres s’enchaîne et je commence À avoir froid aux mains. J’essaie d’oublier, 1h15 que je suis sur mon vélo, je prends alors un ravito ça me permet de faire autre chose.
Arrivée au kilomètre 70, le brouillard s’est encore un peu dissipé et je sais que la côte est censé piquer. Je passe la côte sans trop de soucis, sans trop charger les cuisses non plus j’ai un marathon à faire après et j’arrête pas de me répéter.

Parfaite cette petite cote et maintenant ce sont des Sortes de toboggans, des petites cotes 📈 et petites descentes 📉 qui nous attendent et je commence à vraiment kiffer, c’est limite ma partie préférée. C’est tout de même un petit peu moins lassant que les lignes droites en faux plat montant ou descendant!
Ça passe hyper bien mais je commence à avoir mal aux trapèzes, (sur mon Half en juillet ça avait été un gros problème pour moi il m’avait hanté sur toute la fin de ma course en vélo, je n’avais qu’une hâte c’était de poser le vélo) je commence à me remettre en question et essayer trouver une bonne position et surtout j’essaie d’oublier, je pense à autre chose, je me reconcentre sur ma course.



Au kilomètre 90 j’aperçois la famille toujours à bloc et ça rebooste à bloc, je suis reparti pour un tour, plus qu’un tour voilà ce que je me dis. Et ce tour va passer crème, un peu plus de vent 💨 qu’au premier mais je le savais alors tout va bien, les gens sont là, je me sent bien et je continue de doubler du monde.

Certaines filles essayent de m’accrocher et se mettent légèrement dans le rouge, j’essaie de rester lucide et de ne pas rentrer dans leur jeu, je fais ma course on est pas sur un concours du plus gros zizi non?
Il ne reste que quelques kilomètres et je suis déjà dans ma course à pied.
Je tourne un peu les jambes sur les derniers kilomètres je ne force plus, je me rapproche dangereusement du parc à vélo et sur les derniers mètres ils sont tous là mes amis, ma famille, c’est juste fou ce que je peux ressentir à ce moment-là. Je suis tellement heureuse d’être là, il fait beau, on crie mon nom dans tous les sens, j’ai fait un beau vélo, je sais que Baptiste a déjà posé sa bécane depuis un moment, tout va parfaitement bien je fais juste ce que j’ai appris à faire depuis des mois….



Bordel je l’ai fait !!! 5h38 🤩🤩🤩 je n’ai pas vu passer le temps c’est plutôt positif ça non? 🤗🤗.

Partie RUN 🏃🏻‍♀️3/3

Je pose le pied à terre et j’entre comme une furie je remarque que tout le monde est là encore une fois j’entends mon nom scandé de partout et ça rebooste à bloc ! Je Dépose le vélo, vérifie que celui de Baptiste est en place évidemment il est là au repos depuis bientôt 2h 😏.

Je récupère mon sac de transition, enfile mes chaussures après avoir pris le temps de placer correctement mes chaussettes et éviter les frottements ! Je dépose mon sac et passage aux toilettes pour un petit pipi et oui ça faisait quand même 6h que je n’avais pas fait pipi 🤪 ( je sais que vous adorez quand je parle de pipi alors je détaille tout) !!

Je repars alors comme une flèche pour courir ce fameux marathon… 42,195 km 😱😱J’essaye de ne pas penser de cette manière et je me dis que c’est 4 boucles 🔁 peu importe les kilomètres 4 boucles bordel !!! Je regarde la montre je suis très rapide, 4’40 au km je crois que mes amis me donne des ailes 🦅 va falloir ralentir 🚀🚀🚀! Je sais que pour tenir mon marathon je dois être hyper régulière dans ma course, alors au km 2 je me mets en 5’20 au km Avec pour ambition de faire mon marathon en 3h45 🙈 ça c’était sur le papier, c’est ce pourquoi je me suis entraînée mais on sait tous que le marathon d’un Ironman est plus dur à gérer.
J’ai toujours le Smile 😬 je suis en train de kiffer, je sais que je suis sur la dernière partie et que c’est ma partie préférée. Tout le monde me dit que c’est là que commence la bataille alors j’essaie de ne pas y penser et simplement de kiffer. Au km 6, je croise @Baptiste_triathlete sous les arceaux, Ça signifie qu’il est 1 km derrière moi, je vois qu’il commence à être dans le dur j’essaie de l’encourager et j’attends avec impatience qu’il me double.
Il faudra attendre 17 km avant que cela ne se fasse, mais de quelle manière… à 1 km de l’arrivée je le vois à 200m derrière moi, je veux absolument être là pour voir son passage de ligne 🏁 alors j’accélère 🏃🏻‍♀️🚀🦅 j’ai peur qu’il me mette une feuille. Au final on se rejoindra 200 m avant l’arriver, main dans la main sur le tapis rouge.

Je suis remplie d’émotions, je sais qu’il va franchir cette ligne en moins de 10h, pour moi c’est juste fou ! Je suis tellement fière de lui, je chiale déjà.

Baptiste n’est pas des plus démonstratif alors quand je vois ce bisou 😘 à 10 m de l’arrivée je n’en reviens absolument pas, merci mon amour ❤️ ça pour ça.

Je continue ma course et peux admirer son arrivée, il me fait rêver. Il me reste alors un semi marathon, 21 putain de kilomètres pour entendre à mon tour 📢 « you are an Ironman… » 🏊‍♀️🚴🏻‍♀️🏃🏻‍♀️💯
Le 3e tour se passe un peu moins bien mais je suis encore dans les clous, je cours avec Lionele depuis presque 3 tours, cette femme est juste impressionnantes. On s’encourage mutuellement et on ne lâche pas le morceau. Un coup je m’accroche à son allure, un coup c’est elle, c’est fou ce partage! La fille me met juste un tour et prends quand même le temps de m’encourager 😍. Je passe de nouveau sur ce tapis rouge pour la 3e fois, quand tu passes là tu as des frissons, et toujours un peu plus à chaque tour… c’est impressionnant !
Il ne me reste plus qu’un tour, vous connaissez ce fameux décompte des kilomètres ? 8️⃣7️⃣6️⃣5️⃣4️⃣3️⃣2️⃣1️⃣

Je croise encore les copains qui essaient de me booster, mais je sens bien qu’ils savent que je suis dans le dur. L’allure ne cesse de chuter les jambes sont dures, je crampes déjà sur le haut des cuisses à partir du 31e km… Je profite du fait que je ne connaisse personne sur le parcours pour verser quelques larmes de douleur, mais aussi de fierté. Il ne me reste que 8 bornes je sais que je suis finisher de l’Ironman dans 1h maximum.
Je ne regarde plus trop la montre, les allures me font mal aux yeux, et à la tête aussi « grosse fracture du moral » 🤯😫. Je décide par avance d’où à où je vais marcher, je sais que je ne dois pas marcher, j’ai peur de ne pas reprendre mais à chaque coup je ne m’autorise pas de m’arrêter plus longtemps que ce que j’avais initialement prévu.

Je repense à ma partie vélo, je réfléchis et je me dis que j’ai eu tellement de chance, je n’ai pas d’irritation, j’ai même pas eu mal au cul… je rigole de mes conneries… Ça me permet de penser autre chose que ces putain de kilomètres qui me paraissent tellement long. Au km 37, je croise @maxi_run qui constate que je marche, il me dit « tu n’as pas le droit tu es une championne tu dois terminer tout ça aussi bien que ça a commencé », 1 km plus loin il me rejoint et me motivera Sur les berges du retour sans aucun relâche. Il regarde mon chrono, celui estimé pour mon arrivée d’après l’application IRONMAN –> 4️⃣h08 au marathon ils estiment. Il me dit vu ton allure actuelle (étant donné que j’ai bien accéléré) Ça serait bien que tu passes en dessous des 1️⃣1️⃣h3️⃣0️⃣… Je le regarde je rigole et je lui dis « Maxime j’ai déjà tout gagné je suis finisher, je n’ai pas besoin de passer les 11h30 et en plus je n’y arriverai pas je vais cramper !! »


Il est persuadé que je vais arriver, il ne cesse de m’encourager et me laisse à environ 1 km de l’arrivée. Je suis bien, j’oublie chacune de mes douleurs, et j’avance à vive allure vers cette arène qui m’attends, cette arène que j’attends depuis 4️⃣ tours, je souris, je tape dans des dizaines de mains, je la vois elle est là 🏁. Sur la droite à 10 m de la ligne, je vois ma maman et mon petit frère tellement fiers de moi 😍 … je prends le temps de les embrasser de leurs dire que je les aime et je passe cette fameuse arche !


Je craque, je pleure tout ce que j’ai… je l’ai fait !!! 🤩🤩🤩 I AM AN IRONMAN 💯
Je me remercie moi-même d’avoir été aussi persévérante dans ma prépa, dans mes ambitions, de n’avoir rien lâcher ce jour là non plus et surtout je me remercie d’être encore bel et bien en vie malgré les épreuves de la vie.
Je récupère ma médaille et j’aperçois mon @baptiste_triathlete 😍 il est comme un fou, il me répète que c’est fou, que j’ai fait un truc de fou 😝 etc… il m’annonce mon temps 1️⃣1️⃣h2️⃣9️⃣:14 😱 je réalise que je viens de réaliser un exploit, je suis totalement sur un nuage ☁️ ! Tout ceci vous le savez étant donné que vous avez pu vivre mon arrivée en direct 😅. Bref je fais mon marathon en 4️⃣h06 !!

Merci à tous pour votre soutien sans faille et tous vos messages de félicitations reçus depuis. Merci coach, merci mon chat, merci mes amis, merci ma famille, merci 🙏🏻 à tous ❤️😘.

Et comme surprise je vous ai fait une petite vidéo pour partager avec vous cette journée exceptionnelle !

N’attendez plus pour réaliser vos rêves !!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *